dimanche 22 mars 2009

L’étrange mais sage euphorbe myrsinites

Coriaces les vigoureuses petites euphorbes ne semblent pas connaître un destin aussi aléatoire que leurs grandes sœurs. Pourtant je ne recommanderai à personne d’installer dans son jardin l’euphorbe cyparissias (quelle que soit la variété…). Le commentaire de J.P Cordier (« Le Guide des Plantes vivaces ». éditions Horticolor, un bon ouvrage de base périodiquement réédité) est un doux euphémisme…L’euphorbe cyparissias est capable de s’infiltrer partout et de tout envahir. Il est difficile de la contenir et l’on finit par l’arracher à pleines mains pour s’en débarrasser (ce qui est loin d’être suffisant …ses fines racines souterraines sont quasi invisibles et cassent facilement). L’euphorbe myrsinites n’a pas ces défauts. Une simple bouture offerte par Gertrud l’été dernier a passé l’hiver sans broncher, plantée en lisière d’un néflier du Japon. Originaire de Corse cette plante tapissante au feuillage charnu très bleuté apprécie de rester sagement au sec, en situation chaude et ensoleillée. Apparemment l’absence de calcaire ne lui semble pas dommageable. Nous verrons : pour le moment j’observe avec émotion la floraison première de cette toute petite bouture…

3 commentaires:

berthille a dit…

Trop tard pour l'euphorbe cyparissias. J'en ai introduit DEUX variétés en 2007 au jardin. Je commence à me maudire et à pleurer !
Faudrait toujours se méfier des plantes que les jardiniers proposent à tout va !

Malgré le froid et la neige, myrsinites, pourtant non protégée, a bien passé l'hiver cette année, ce qui n'est pas toujours le cas.

La petite bouture plus à l'abri en pot a l'air en forme également.

Anne-Marie S a dit…

mauvais souvenir que cette euphorbe cyparissias :o( j'ai mis des années à m'en débarrasser... pourtant je suis fan des euphorbes et j'ai une superbe myrsinites que je ne me lasse pas d'admirer... la mienne n'est pas en fleurs, cela ne saurait tarder.

Dominique a dit…

A bon entendeur salut! Voilà comment Tempsdejardin rend service..."un jardinier averti en vaut deux". Merci à vous deux pour ces commentaires croisés qui confirment ma (malheureuse en l'occurrence) expérience.