lundi 20 avril 2009

Des galets pour étiquettes

Que voilà une idée simple et jolie. Galets de mer ou de rivière (à prélever avec modération) loin des accessoires «too much» et ostentatoires ou au contraire basiques et standard. Il suffira de les poser au creux des végétaux, soigneusement écrits au marqueur indélébile (je recommande les feutres peinture de Botanique éditions : en blanc, noir ou gris à reflet légèrement métallique et en trois épaisseurs de trait au choix. Qui dit mieux ? site). Vous trouverez aussi sur leur catalogue un choix incomparable …d’étiquettes justement, en complément. Ne faites pas la même erreur que moi : utiliser à l’extérieur un feutre craie (acheté à la hâte en magasin) et vite délavé, avec en perspective d’avoir à tout recommencer !

6 commentaires:

Carzan a dit…

C'est une idée absolument géniale et c'est trop beau ! Je vais vite m'en inspirer. J'avais acheté des étiquettes en plastique jaune (que je trouve laides) et j'envisageais de les peindre, mais je tombe sous le charme de ta méthode. Merci beaucoup Dominique !

Lady Isa a dit…

Une idée déclinée de moult façons dans les magasines mais c'est sur elle est simple et élégante... on ne s'en lasse pas ! Je l'utilise aussi largement aussi ici.

Anne-Marie S a dit…

ah ! les étiquettes ! j'en aurais essayées ! en bois, en métal, en terre cuite... je vais tenter les galets ;o)

chouchouhouse a dit…

quelle jolie idée!!!
je me bats avec les étiquettes de toutes sortes: imossible de les garder planter, elles s'envolent, elles sont inesthétiques...
Merci pour cette astuce...

Dominique a dit…

J'ai aussi reçu en cadeau (de chez "Nat...et Dé...." ) de jolies lattes d'ardoise épaisses que j'ai fichées dans le sol ,verticalement, à l'automne. Elles n'ont pas bougé de l'hiver. Une alternative...pour varier et éviter la monotonie d'un étiquetage systématique. Je suis ravie de partager avec vous ces astuces et bonnes idées.

berthille a dit…

Je me sers des galets, que je ramène des plages du Sud, pour l'identification des fuchsias, des geraniums vivaces.
Lorsqu'on est en panne de feutre peinture, l'écriture au crayon de papier résiste assez bien aussi.