jeudi 28 août 2008

Le géranium Salomé

Il a failli périr l’année dernière, planté à la va-vite, à l’ombre mais trop à l’ombre et trop près d’un rosier, délaissé et à demi étouffé par ses voisins. Il n’a pas fleuri cet été-là. Sauvé in-extrémis, très chétif mais replanté « à l’air » tout début mars, entouré d’un rempart de brindilles pour le signaler (en péril), j’ai la joie cette année de le voir se développer et fleurir sans cesse depuis la fin juin. Car c’est un grand : il envoie loin ses longues tiges à fleurs et s’appuie ici sur le persicaria Red Dragon. Son coloris très particulier le distingue parmi les géraniums vivaces. D’ailleurs avec un nom pareil…Il fleurira jusqu’en octobre (dixit Dominique Voisin, son producteur: Le jardin de La Roche Saint Louis tél 02 21 03 77 26). Comme quoi, avant de condamner une plante qui semble végéter et déçoit, toujours se demander si on lui a donné les meilleures conditions de culture. Ne pas hésiter à la changer de place, une fois, deux fois même avant de conclure.

6 commentaires:

Silène a dit…

Il est slendide, c'est vrai. je note son nom... pour le repérer dans les foires de cet automne ! Merci. Et puis, je suis assez d'accord avec l'idée de toujours donner une seconde chance aux plantes... et à nous par la même occasion !

Marithé a dit…

Je découvre ton blog et de nouvelles plantes notamment ce géranium Salomé au coloris inhabituel.
C'est vrai qu'il faut donner une ou plusieurs chances aux plantes qui ne trouvent pas tout de suite leur place.

Bonne après-midi

Carzan a dit…

Il est très joli et je note son nom. Merci de nous faire partager vos expériences, je pense avoir le même souci avec un ou deux géraniums que je vais donc déplacer dès que possible.

Dominique a dit…

Merci à vous trois pour vos commentaires. Je crois savoir que Carzan entreprend la plantation d'aulx d'ornement... Ces bulbes sont très fidèles et se glissent facilement parmi les vivaces (pas trop hautes pour l'allium christophii sous peine de ne plus le voir). J'ai particulièrement admiré cet été l'allium schubertii planté par le jardinier de la ville de Lardy(Essonne). Quelle classe!

Dominique a dit…

Et bravo à Marithé pour son article sur la division des iris: la démonstration est parfaite.

Caroline C a dit…

Je découvre à l'instant ce blog au détour d'une recherche sur G..le, et je l'apprécie beaucoup pour la qualité de la plume et des photos et pour l'intérêt des sujets. Je repasserai, sûr !