mercredi 16 mai 2018

Confession jardinière... Histoires de fougères

Dans le précédent article je n'ai pas tout dit. Certes le péché mignon de mon admiration sans limites pour les hydrangeas à fleurs plates a été avoué...Celle-ci ne ne se départit pas depuis l'élégance admirée il y a longtemps des grands h. macrophylla Sea Foam de la forêt de Bébour à la Réunion. Une plante envahissante là-bas. Mais plusieurs nouveaux sujets de curiosité depuis l'arrivée dans ce jardin à créer n'ont guère été évoqués ... les rhododendrons botaniques américains (caducs), les fusains, les fougères... en particulier les fougères persistantes qui tolèrent la sécheresse. Les premières viennent de sortir leurs nouvelles frondes, il est temps...
  
Dryopteris cycadina (ou dryopteris atrata)
Leurs jeunes crosses en "trompe d'léphant" noires sont caractéristiques..
  Dans "la coulée des hydrangeas" des groupes de fougères dont plusieurs dryopteris cycadina  ont été disposées entre les arbustes. 

Les fougères et des hellébores orientales font le liant entre les h.serrata de variétés différentes. De ce fait la "coulée des hydrangéas"  est aussi jolie pendant l'hiver. 

Dryopteris buschiana
Longtemps une belle inconnue (le nom ayant été malencontreusement égaré après l'achat) elle vient d'être identifiée par Anne-Marie spécialiste des fougères (pépinière "Les jardins d' Ecoute s'il pleut").
 Les frondes fines et légères du vert le plus clair de la dryopteris buschiana font inévitablement remarquer cette fougère.
Elle va garder ce vert frais toute la saison. Les trois pieds sont plantés en isolé pour bien les mettre en valeur.

Polystichum setiferum
Des "costaudes", les premières introduites dans ce jardin avec les polystichum polyblepharum lorsque j'ai constaté que des fougères (autres que la fougère aigle....) étaient présentes spontanément en pied du talus et à l'ombre de la façade nord.  
Les jeunes crosses des polystichum setiferum ont un aspect quasi laineux.

 Robuste, capable de résister aux courants d'air le temps que la haie sur le talus se reconstitue, elle s'est développée rapidement et prend de la hauteur (1m).

 Dryopteris affinis
Plusieurs polystichum setiferum et dryopteris affinis ont été plantés en même temps que les arbustes dans un massif à l'entrée du jardin.


Les dryoteris affinis et dryoteris affinis Pinderi (aux frondes plus étroites) sont  intercalées entre un choix de vivaces, grands sceaux de Salomon, campanules, geranium sylvaticum Mayflower, simples ancolies (aquilegia vulgaris et alpina), geranium phaeum Samobor...
 Dryopteris affinis en situation devant le rhododendron luteum 

Après la plantation des arbustes et des fougères j'ai d'abord laissé le geranium phaeum Samobor se ressemer à foison pour "occuper le terrain". Le temps qu'arbustes et fougères s'installent et que les autres vivaces se ressèment à leur tour. Entre sont glissés quelques "accents" dont des iris sibirica Tropic Night et iris chrysographes en désespérante amoureuse des fleurs noires...

3 commentaires:

maryse h a dit…

Oh! J'adore les fougères! Une des plantes qui m'émeut le plus .J'en ai perdu (collectionnite!!!!)beaucoup "tourne boulé" .j'ai EN COMMUN AVEC TOI DES FACILES ? QUOIQUE ...pOLYSTICHUM polybléparum ( en double exemplaire) me donné du souci lors des périodes de gel .Les hivers doux , aucun problème mais les deux derniers ( surtout celle du gel de mai 2017) ses frondes déjà développées cuisent .Heureusement elle repart bien .Je la classe néanmoins dans mon top 5.Setiferum "herrenhausen"supporte bien l'ombre sèche et cela c'est génial.Mon top 1 (mais avec de la triche car bénéficie d'une brumisation en été )est la "plumosum dentum" une merveille !
Quand aux Dryoptéris buschiana ( pourtant conseillées par Anne Marie) et mises dans un premier temps sous un sapin , elles végétaient et j'en ai perdu une.Replacées deux dans le jardin secret (toujours petites brumisations ) elles décollent enfin. Bon weekend Dominique

maryse h a dit…

Excuse moi pour les fautes.J'aurai du me relire avant !"Plumosum densum" entre autres!

Dominique a dit…

Maryse je te reçois "cinq sur cinq". Le polystichum setiferum "Herrenhausen" fait aussi partie de mes favorites. Elle est plantée en nombre également dans la coulée des hydrangeas...Mon intention avec "Histoires de fougères" est de faire "Histoires(2)" avec notamment celle-ci. Tu me donnes l'idée pour le commentaire du Polystichum polyblépharum (1 de mes 2 premières fougères, déjà à Nantes et déménagée...). Je comprends bien ta fixation sur la "plumosum dentum", trop sophistiquée ici. Par contre la "tsus-simense"(plus petite)... Ne t'excuse pas pour l'orthographe, on ne peut corriger les commentaires après l'envoi, contrairement aux articles (heureusement!).
Bonne fin de we à toi, exquisément ensoleillée.