mardi 16 juin 2009


Avec les conseils de Dominique Voisin, une voisine (sans mauvais jeu de mots !), les talus ont été plantés d’arbustes élégants, de ravissantes vivaces et de fleurs simples qui se ressèment à l’envie, «juste là où il faut», remarque aussi Didier.


Sans esprit de possession ou de collection. C’est égal si le nom des plantes est oublié. A quatre mains ils composent d’exquises scènes, avec la sensibilité aiguisée de Béatrice sur les détails. C’est un jardin à fureter, avec des sentiers ombragés se faufilant parmi les végétaux devenus grands, des coins secrets, des clins d’œil (en pièces de «récup») qui racontent des histoires. Les associations de feuillages et de fleurs, les jeux de couleurs, les équilibres des arbustes taillés sont toujours justes.


Ce jardin s’invente et se réinvente : il est à maturité aujourd’hui après quinze ans. Didier songe à remplacer certains arbustes vieillissants. Il a déplacé «la bicyclette» devant la maison, reprend les fines clôtures en noisetier ou en bambou sur lesquels s’appuient les grandes vivaces (évitant qu’elles se déversent sur la pelouse ou sur le chemin), aménage de nouveaux sentiers.

En ouvrant leur jardin ce week-end, Didier et Béatrice avaient pour but de contribuer à faire connaître cette association qui associe thérapie et jardin. Leur jardin discret et généreux a émerveillé ses visiteurs et donné bien des idées. De tout cela qu’ils soient remerciés.

3 commentaires:

Lady Isa a dit…

Merci d'avoir partager cette visite... rien que virtuelle, elle est déjà fort agréable !

roselyne a dit…

Ce jardin a l'air d'être merveilleux tout en simplicité !! Merci de nous avoir fait découvrir cet endroit

Un jardin sinon rien a dit…

Merci pour cette jolie et sympathique promenade !