vendredi 31 octobre 2008

Encore privée de caramel : le cercidiphyllum japonicum

On a beau écarquiller les narines, rien n’y fait. Ce n’est pas encore cette année que cet arbre, magnifique pour autant toute l’année, par son port et son feuillage, nous aura gratifié de son parfum. C’est tout l’un ou tout l’autre d’après ce qu’on dit. J’en ai pris mon parti d’autant que non loin de là le sublissime rosier moschata Autumnalis ne cesse d’embaumer l’air (à plusieurs mètres à la ronde) de son parfum de musc. Et cela sans interruption depuis le mois de juillet. Alors ne soyons pas trop gourmands !

2 commentaires:

berthille a dit…

Mon cher et tendre m'en a offert un petit à Noël dernier. Je sacrifie une feuille tous les deux jours et respire, respire ... mais rien, pas la moindre odeur de caramel non plus.

Dominique a dit…

C'est un arbrisseau chez nous en Europe, hormis chez Gilles Clément dans son jardin de la Creuse,dans un vallon très humide et ombreux, (voir les photos dans ses ouvrages),où il est immense. Celui que j'ai planté au jardin est ici depuis 13 ans: il a maintenant trouvé l'humidité au niveau des racines et grandit davantage ces dernières années (environ 4m). Il est un peu trop au soleil (exposition ouest): j'ai planté l'hiver dernier, en avant, un érable asiatique qui filtrera un peu la chaleur de l'été (les feuilles ont alors tendance à griller). Bon courage pour la plantation!(surtout pailler le pied et choisir un emplacement assez humide).