mardi 4 mars 2008

Jardin, quand tu nous tiens…

Un jardin, c’est un lieu et un jardinier en quête d’équilibre. C’est beaucoup d’énergie, quelquefois de la beauté. En tout cas un formidable terrain d’aventures pour approcher la nature, comprendre les échelles du temps, aiguiser sa curiosité et sa sensibilité, s’émerveiller, tout simplement aimer la vie. Les jardiniers sont des gens heureux!

Pour attendre le printemps, le souvenir d’une visite en avril dernier à l’arboretum «Les Grandes Bruyères», au coeur de la forêt d'Orléans, un des plus beaux jardins qui soient...

3 commentaires:

berthille a dit…

Un jardin, c'est aussi une source de rêves, un lieu de contemplation, un terrain d'expérimentation, une école de la nature, un émerveillement quotidien.
Les mains dans la terre, les cheveux au vent, j'y suis parfaitement heureuse.

Paysage blanc de neige au pied des Vosges depuis hier ; la belle verdure de l'arboretum met du baume au coeur et me rappelle que le printemps est proche.

geneline a dit…

Oui, les jardiniers sont ds ens heureux... Ça me frappe toujours avec les employés des jardineries, si différents des autres grandes surfaces.
Une photo d'ensemble, c'est bien agréable de temps en temps au milieu des photos individuelles de plantes, même si elles sont toujours très belles!

LA SAUVAGINE a dit…

C'est le partage complet de ma philosophie. Et de plus c'est aussi la meilleure médecine que je connaisse. Au jardin, ou dans la nature, les maux deviennent secondaires ou oubliés. Comme nous sommes malheureux quand les éléments du temps se déchainent comme en ces jours de vents violents comme pour nous rappeler que la vie ce n'est pas que du bonheur...