lundi 12 mai 2008

Le beau moment des hostas

Lorsqu’elles s’épanouissent à peine, encore fraîches et indemnes (hosta fortunei albo picta Francee)…Quelques jours seulement avant que le combat commence, ici perdu d’avance…Rien n’y fait, si ce n’est cantonner un seul spécimen à l’écart des autres plantes, cerné d’un large cordon de cendre ou de sciure (mais qui sera vite troublé par les oiseaux). Ou alors choisir une variété aux feuilles plus épaisses et coriaces, moins attaquées (comme l’hosta sieboldiana Frances Williams, hosta "green Foutain" ou hosta "Sun and Substance"). Si vous êtes en Bretagne demandez conseil à Daniel Caillarec pépiniériste collectionneur à Carhaix (2ç). Ou adressez-vous au spécialiste belge Dirk Scheys qui les aime par-dessus tout et en propose...1120 variétés à son catalogue (www.hostas.be). Pour ma part, enivrer les limaces et les escargots à la bière, je n’ai jamais essayé, les empoisonner avec des granulés j’hésite toujours. On dit le plus grand bien du Ferramol, « écolo ». Je ne dois pas le répandre comme il faut (trop ou trop peu ?). Dommage…de guerre lasse j’abandonne les belles aux gastéropodes, comptant sur l’arrivée de prédateurs. Est-ce pour cela qu’une grive musicienne vient dans le jardin ?

4 commentaires:

berthille a dit…

Le combat limaces/hostas est perdu d'avance au jardin aussi. Je me dépêche de faire des photos en début de saison et "pleure" le restant de l'année.
Hosta 'August Moon' est assailli dès sa sortie, certaines de ses feuilles voient à peine le jour :-(

Stella a dit…

Dominique, pourrais-tu me préciser si les hostas se mettent en pot également? Pourrais-tu également me préciser l'exposition idéale et le type de terre approprié ?

Dominique a dit…

Même Gilles Clément avoue avoir abandonné (dixit)...

Pour Stella, oui les hostas se cultivent bien en pot. Au sommet de tels "remparts", peut-être est-il plus facile de les protéger! Elles prospèrent en pot à condition d'assurer un arrosage régulier pour maintenir la terre fraîche.

Une bonne terre de jardin suffit. Quant à l'exposition, elle varie en principe selon les variétés. Pour une culture en pot je pense que par précaution, mieux vaut une situation à mi-ombre.

Isabelle a dit…

L'an passé,à cause des énormes limaces oranges qui sévissaient partout en Belgique par un été très humide, j'ai essayé le Feerramol et... il les attiré toutes les limaces du quartier dans mon jardin !!! Plus jamais !!!