mercredi 26 juillet 2017

Trompe l’œil !


Les bergenias, originaires d’Afghanistan, Sibérie, Mongolie, Népal selon les espèces (6 espèces environ) réputées vigoureuses et résistantes au froid (ainsi qu’à la chaleur le bergenia cordifolia) ne sont pas si faciles à utiliser. Le feuillage et même les floraisons peuvent paraître « mastoc » surtout en grande masse. La célèbre jardinière anglaise Gertrud Jekill associait en lisière de son bois le bergenia cordifolia et l’arbrisseau persistant gaultheria shallon.

Aujourd’hui au Grand Launay le rendu est bluffant ! On pourrait croire des nénuphars émergeant d’un lit de petite lentille d’eau dans un bassin.  Mais à y regarder de plus près, des bergenia ( !) sur un tapis de helxine au nom latin si chantant (soleirolia soleirolii) et au surnom adorable de « larmes d’ange ». Un duo à réserver à la mi-ombre, au frais, et en situation abritée car l’helxine, lui, craint le froid.

2 commentaires:

Berthille a dit…

Bluffant en effet ... mais pas pour ma Lorraine :-( mais tu m'as ouvert une piste à explorer ... comme très souvent ;-). Merci

Dominique a dit…

Partager les observations et mes quelques expériences de jardinière, j'aime çà!