mardi 9 décembre 2008

Mettre sur pause

Le jardinier n’est pas toujours au mieux de sa forme. Le temps n’y est pas…On prend en prétexte ce temps maussade et humide pour remettre à plus tard des tâches qui deviennent subitement pensums ou corvées. J’en connais pourtant de ces jardiniers imperturbables sous les averses et le vent, taillant sans broncher ou préparant de nouveaux travaux. Ils sont admirables… Pour d’autres (dont je suis) les bras vous en tombent parfois: le jardin parait brutalement en lambeaux. Les scènes ou associations qui provoquaient le ravissement prennent une allure lamentable. Tant pis, le jardinier fait une pause. Pour garder le moral, un conseil: saisir fébrilement son sécateur et récolter une grande brassée de saison, feuillage et fleurs blanches du laurier-tin, branches de lierres, tiges colorées de cornouillers, fleurs toutes rougies d’hortensias, fleurs gracieuses de schisostylis blancs ou roses... Un grand, très grand bouquet, « gorgeous » diraient les anglais, haut en couleurs pour faire chaud au cœur.

11 commentaires:

Anne-Marie S a dit…

Nous sommes plus nombreux sans doute, à attendre tranquillement un radoux, un petit rayon de soleil, pour repartir pleins de courage travailler au jardin. Je n'ai pas le coeur à gratouiller dehors pour l'instant, avec le froid et la neige... Je préfère visiter les blogs jardins à y regarder les jolies photos (comme ici, chez toi)

Carzan a dit…

Je pensais etre la seule à avoir le moral à plat, et je me demandais si ma motivation était intacte ou pas. Me voilà rassurée par ton article et le commentaire d'Anne-Marie. C'est vrai que pour l'instant, le jardin n'est pas au plus beau de sa forme et j'ai cette impression que tous les efforts de l'année ont été vains. Le printemps va revenir... et le courage avec lui ;-)

Silène a dit…

Je vous souhaite un très doux Noël, à vous qui nous enchantez par la beauté de vos photos ....

berthille a dit…

Ca y est Dominique, les jours commencent à rallonger. On tient le bon bout.
Ca fait du bien au moral, non ?

berthille a dit…

Bonne année Dominique !

J'espère que tes chroniques si intéressantes à lire continueront à faire mon bonheur en 2009.

Anne-Marie S a dit…

Bonne année Dominique, à toi à ceux qui te sont chers... et à trés bientôt pour des visites toujours si agréables dans ton jardin !

lamaisondelucie a dit…

J'explore ton blog ce soir et je suis ravie de voir la vie en ....roses. Merci à Cote Ouest de m'avoir fait découvrir ce blog dans son dernier numéro reçu ce soir.

Anonyme a dit…

Bravo on adore votre blog... Epure et photos de fleurs au menu, on y apprend aussi plein de choses.... Vous avez été selectionné parmi les 12 meilleurs blogs de l'ouest par notre magasine Côté Ouest.
Nous vous mettons sur notre blog roll. A bientôt sur le net.

Dominique a dit…

Qui d'abord remercier? Les fidèles "bloggeuses" qui régulièrement depuis la création de Tempsdejardin manifestent leur intérêt pour ce carnet de notes au fil d'une passion partagée? Alors merci à Berthille, Anne-Marie, Carzan, Silène,...

Merci à celles et ceux nombreux qui en visionnent les pages sans mot dire...en France, en Belgique, Canada,USA, Brésil, Afrique du Sud...

Merci à tous ceux qui ont continué à le consulter en dépit de cette pause prolongée...Oui Tempsdejardin revient.La lumière est plus forte et malgré le froid piquant le jardin s'éveille,le goût revient. L'orage comme les grands tourments passent...

Encore un merci particulier à Silène, Berthille, Anne-Marie pour leurs voeux qui font signe...et chaud au coeur. Faisons fi des conventions!A la mi février bonne année à tous, jardinières et jardiniers.

Merci à Geneviève la discrète qui "manage" la logistique du blog car sans elle Tempsdejardin n'existerait pas.

Enfin un grand merci au magazine Côté Ouest pour cette reconnaissance parmi les 12 blogs du grand Ouest: je suis émue et honorée...et votre obligée! C'est bon pour "le jardin" en général, le jardin sur le net..et Tempsdejardin.

Avec tous ces mercis, on se croirait à une remise de prix!
Oui je reprends derechef les chroniques et dans le même temps sécateur et coupe-branches (entre deux gelées: tailler les pommiers, rosiers, épointer les fines branches de l'érable (qui sinon assombrira la fenêtre l'été prochain...), ne pas oublier d'arroser les godets et pots mis à l'abri (mais assoiffés...)

Ou comment combiner le tempérament d'internaute et celui de jardinière... Décidément merci. Et à très bientôt.

berthille a dit…

Mais en voilà une bonne nouvelle !
Temps de jardin se réveille avec le proche retour des beaux jours.

Je suis rudement contente de retrouver bientôt tes chroniques Dominique. Elles me manquaient.
Je venais "guetter" tous les matins si la jardinière avait repris le clavier ;-)

Et ... bravo pour ta reconnaissance méritée.

Anne-Marie S a dit…

Ravie aussi de te voir revenir avec le printemps qui s'annonce... et bravo pour cette reconnaissance... tu vois que nous sommes bien plus nombreux que tu ne le penses à apprécier ce joli blog !